Devenir Infirmier(e)


“Est considérée comme exerçant la profession d’infirmière ou d’infirmier, toute personne qui, en fonction des diplômes qui l’y habilitent, donne habituellement des soins sur prescription ou conseil médical, ou bien en application du rôle propre qui lui est dévolu.
En outre, l’infirmière ou l’infirmier participe à différentes actions, notamment en matière de prévention, d’éducation de la santé et de formation ou d’encadrement”

Art. L. 473 code santé publique

Lieux d’exercices


En établissement de santé public ou privé : médecine, chirurgie, bloc opératoire, urgence, SMUR, maternité, pédiatrie, gériatrie, psychiatrie …
En milieu extrahospitalier : exercice libéral, centre de soins à domicile, éducation nationale, armée, centre de prévention santé, milieu associatif, entreprise, EHPAD

Les spécialisations possibles


  • IBODE (Infirmier de Bloc Opératoire Diplômé d’État) : Justifiant de deux années d’expérience professionnelle Ayant réussi les épreuves d’admission à la formation préparant au Diplôme d’État d’Infirmiers de bloc opératoire.
  • IADE (Infirmier Anesthésiste Diplômé d’État) : Justifiant de deux années d’expérience professionnelle Ayant réussi les épreuves d’admission à la formation préparant au Diplôme d’Etat d’Infirmiers Anesthésiste Diplômé d’État
  • PUÉRICULTRICE : accès direct après le diplôme d’état infirmier et réussite aux épreuves de sélection.
  • CADRE de SANTÉ (service de soins ou IFSI) : Pour exercer le métier d’infirmer cadre de santé, il est recommandé d’obtenir un diplôme de cadre de santé dans l’un des instituts de formation des cadres de santé. L’admission dans les instituts est conditionnée par :
    • La réussite d’un concours d’entrée/ des épreuves de sélection ;
    • L’exercice pendant 4 ans minimum à temps complet

Poursuite d’études


Possibilité IPA (Infirmier en Pratique Avancée), 2 années directement après le DE infirmier mais obligation d’avoir exercé 3 années avant de pouvoir pratiquer.
Possibilité également d’envisager un master.

Le référentiel d’activités


- Observation et recueil des données cliniques.
- Soins de confort et de bien-être.
- Information et éducation de la personne, de son entourage et d’un groupe de personnes.
- Surveillance de l’évolution de l’état de santé des personnes.
- Soins et activités à visée diagnostique ou thérapeutique.
- Coordination et organisation des activités de soins.
- Contrôle et gestion des matériels, dispositifs médicaux et produits.
- Formation et information des nouveaux professionnels et stagiaires.
- Veille professionnelle et recherche.

Le référentiel de compétences


- Évaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier
- Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers
- Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens
- Mettre en œuvre des thérapeutiques et des actes à visée diagnostique
- Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs
- Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins.
- Analyser la qualité des soins et améliorer la pratique professionnelle.
- Rechercher, traiter et analyser des données professionnelles et scientifiques.
- Organiser et coordonner les activités soignantes
- Informer, former des professionnels et des personnes en formation.

LA FORMATION

Arrêté du 31 juillet 2009  Relatif au diplôme d’État Infirmier


Le référentiel de formation est construit par l’alternance entre les temps de formation théorique réalisés dans les instituts et des temps de formations cliniques réalisés sur les lieux où sont réalisées des activités de soins.

La répartition des temps de travail sont répartis de manière égale entre les stages et les enseignements dispensés à l’institut soit 2100 chacun.

Le référentiel donne lieu à l’attribution de crédits (ECTS), 60 par semestre.


Les principes pédagogiques du référentiel de formation

  • Une volonté affirmée de relier les savoirs nécessaires aux compétences attendues.
  • Une construction pédagogique qui favorise l’apprentissage par situation.
  • Une volonté de rapprochement de la formalisation universitaire.

Le référentiel de formation propose des  unités d’enseignement (UE) de quatre types :

1 - Les savoirs « contributifs »

  • UE 1 : Sciences humaines, sociales et droit
    • Psychologie, sociologie et anthropologie.
    • Santé publique et économie de la santé.
    • Législation, éthique et déontologie.
  • UE 2 : Sciences biologiques et médicales
    • Biologie fondamentale
    • Cycles et de la vie et grandes fonctions
    • Santé, maladie, handicap, accidents de la vie.
    • Processus pathologiques.
    • Infectiologie et hygiène,
    • Pharmacologie et thérapeutiques

 2 - Les savoirs constitutifs liés aux sciences et techniques infirmières

  • UE 3 : Les fondements et méthodes
    • Raisonnement et démarche clinique infirmière.
    • Projet de soins infirmiers.
    • Rôles infirmiers, organisation du travail et interprofessionalité.
    • Initiation à la démarche de recherche
    • Encadrement de professionnels de soins
  • UE 4 : Les interventions
    • Soins de confort et de bien-être.
    • Soins relationnels.
    • Soins d’urgence.
    • Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical.
    • Soins infirmiers et gestion des risques.
    • Soins éducatifs et préventifs.
    • Soins palliatifs et de fin de vie.
    • Qualité des soins, évaluation des pratiques.

3 - Les savoirs intégratifs mobilisés en situation

  • UE 5.1 : Intégration des savoirs et posture professionnelle.
  • UE 5.2 : Stage professionnel

4 - Les savoirs méthodologiques transversaux

  • UE 6.1 : Méthodes de travail et TIC.
  • UE 6.2 : Anglais

Le stage

L’enseignement clinique s’effectue au cours de périodes de stage dans des milieux professionnels. Ces périodes alternent avec les périodes d’enseignement en institut. Le stage est un :

  • Lieu de formation et de professionnalisation,
  • Milieu clinique dont les ressources offrent à l’étudiant l’occasion d’agir auprès des personnes présentant un problème ou une question de santé,
  • Lieu permettant la réalisation d’activités nommées et formalisées par les professionnels et faisant appel à des savoirs,
  • Lieu permettant une posture réflexive, en questionnant la pratique avec les professionnels.

L’encadrement en stage

Le retour sur la pratique, la réflexion et le questionnement sont accompagnés par un professionnel chargé de la fonction tutorale et un formateur. Ceci contribue à développer chez l’étudiant la pratique réflexive nécessaire au développement de la compétence infirmière.

L’étudiant est toujours placé sous la responsabilité d’un ou plusieurs professionnels qui sont :

  • Le maître de stage,
  • Le tuteur de stage
  • Le référent de stage.

Leurs missions peuvent être tenues par une ou plusieurs personnes selon les structures


Durée des stages

 60 semaines sur 3 ans

  • Base de 35 h semaines
    • Semestre 1 : 5 semaines
    • Semestre 2 : 10 semaines
    • Semestre 3 : 10 semaines
    • Semestre 4 : 10 semaines
    • Semestre 5 : 10 semaines
    • Semestre 6 : 15 semaines

Types de stages

 Le parcours doit lui permettre de faire et de valider la liste des actes, activités et soins contenus dans le portfolio.

  1. Soins de courte durée (MCO)
  2. Soins en psychiatrie et santé mentale,
  3. Soins de longue durée (gériatrie, géronto-psychiatrie…) et SSR,
  4. Soins à domicile, lieux de vie, de travail…
#1
#2
#3
#4
#5
#6
#7
#8
#9
{"visible_panels":"5","width":"1100","height":"400","orientation":"horizontal","panel_distance":"0","max_openedaccordion_size":"80%","open_panel_on":"hover","shadow":"true","autoplay":"true","mouse_wheel":"false"}
Scroll to top